Déjà débouté aux Prud'hommes, l'actuel coach de Nice, n'a pas non plus convaincu en référé

Publié le 04/10/2012 par Administrateur, vu 1687 fois

Licencié par l'OL à la fin de la saison 2011, Claude Puel souhaitait obtenir réparation de la part du club.

Déjà débouté aux Prud'hommes, l'actuel coach de Nice, n'a pas non plus convaincu en référé.

La chambre sociale de la cour d'appel de Lyon a confirmé vendredi l'ordonnance de départage en référé du conseil des prud'hommes de Lyon qui avait déclaré en novembre dernier l'ancien entraîneur de l'OL Claude Puel irrecevable en ses demandes d'indemnités après avoir été licencié.

Puel, 51 ans, aujourd'hui entraîneur du club de Nice (L1), avait été remercié en juin 2011, alors qu'il lui restait un an de contrat, pour "faute grave", selon le club rhodanien. Il s'était engagé avec l'Olympique lyonnais en juin 2008 pour quatre saisons. Au titre des salaires, Claude Puel réclame quelque 3,3 millions d'euros (hors primes), auxquels s'ajoutent 1,65 millions d'euros de dommages et intérêts.

Mais le 13 décembre, le conseil des prud'hommes de Lyon, qui avait examiné la demande le 10 novembre, avait jugé irrecevable la demande en référé de l'ancien entraîneur lyonnais et avait condamné ce dernier aux dépens de toutes ses demandes. Néanmoins, le Conseil des prud'hommes peut encore examiner le dossier sur le fonds, mais sans doute pas avant 2013.