Licencié pour 25 euro, 24.000 € d’indemnités.

Publié le 07/03/2013 par Administrateur, vu 2893 fois

Une concession automobile Renault a été condamnée mercredi par les prud’hommes de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) à verser 24.000 euros d’indemnités à un ancien salarié, licencié pour avoir emporté une petite quantité de vernis appartenant au garage.

L'affaire remonte à juin 2011. Un salarié d'un garage Renault de Chennevières-sur-Marne est surpris par l'un de ses supérieurs en train d'emporter un demi-litre de vernis pour peinture pour une réparation sur sa propre voiture. Son employeur, l'accusant de vol, l'avait mis à pied avant de le licencier peu après.

Un préjudice de... 25 euros

L'employé, un père de famille qui avait dix ans d'ancienneté et aucun antécédent disciplinaire, avait alors porté l'affaire en justice. Ce mercredi, les prud’hommes de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) ont condamné son ex-employeur à lui verser 24.000 euros d’indemnités. Le garage devra aussi rembourser à Pôle Emploi les allocations chômage perçues par le peintre suite à ce licenciement jugé abusif.

"C’est une décision exemplaire contre le management brutal", s’est félicité Me Renaud Rialland, avocat de l'employé licencié. Chiffrant le préjudice à 25 euros pour l’entreprise lors de l’audience en novembre 2012, l’avocat avait dénoncé la disproportion de la sanction. Il y avait "eu une volonté de marquer les esprits avec ce licenciement", selon Me Rialland.


http://www.metrofrance.com/paris/licencie-de-chez-renault-pour-25-euros-il-gagne-aux-prud-hommes/mmcg!KjLKnWYVwSqAU/