Licenciements sans cause réelle et sérieuse.

Publié le 31/07/2012 par Administrateur, vu 2236 fois

Bristol Myers Squibb (BMS), qui a fermé son site d'Épernon (Eure-et-Loir) en janvier 2010 et licencié 85 employés, a été condamné par les Prud'hommes de Chartres à verser près de 1,2 million d'euros à ses ex-salariés pour "licenciements sans cause réelle et sérieuse", a annoncé lundi l'avocate des salariés.
"Les juges des Prud'hommes ont considéré que le motif économique avancé par la direction de BMS n'était pas justifié et l'a condamné à verser 1,2 million d'euros aux salariés, le remboursement des frais d'avocat et à rembourser pôle emploi deux mois d'allocations par salarié", a précisé à l'AFP Me Florence Maria-Brun.
Ces dommages et intérêts se rajoutent aux indemnités légales qu'ils ont déjà perçues.

AFP Publié le 30/07/2012