Merck condamné pour des licenciements économiques injustifiés.

Publié le 03/12/2012 par Administrateur, vu 1926 fois

Le Conseil de prud’hommes de Longjumeau a condamné ce lundi après-midi la société - à verser des milliers d’euros à 46 anciens salariés de l’entreprise, qui avaient saisi la pour licenciements économiques injustifiés.

Le Conseil a considéré que la «sauvegarde de la compétitivité» invoquée par la filiale pharmaceutique du géant allemand Merck ne pouvait pas justifier la fermeture du centre de recherches, intervenue en mars 2009 alors que sa rentabilité était à l’époque excellente.

Les salariés avaient déjà touché des indemnisations de la Justice

Cette décision avait alors entraîné la suppression de quatre-vingt seize postes, essentiellement des chercheurs. Parmi eux, les 46 salariés qui ont saisi la justice ont tous obtenu gain de cause, certains touchant jusqu’à 200 000 euros d’indemnisation.

Au printemps dernier, Merck Serono, la maison mère de Merck Santé, a annoncé la suppression de 267 postes à Lyon ainsi que la fermeture de son siège historique à Genève avec 500 suppressions d’emploi. L’entreprise dispose d’un délai d’un mois pour faire appel.

LeParisien.fr - Cédric Saint-Denis | Publié le 03.12.2012.