SFR et Teleperformance à nouveau condamnés: 1,8 millions EUR d'indemnités

Publié le 13/03/2012 par Administrateur, vu 2174 fois

TOULOUSE, 9 mars 2012 (AFP) - SFR et le géant des services clients à distance Teleperformance ont de nouveau été condamnés mardi à verser environ

1,8 million d'euros à 132 anciens salariés transférés d'une entreprise à l'autre à la seule fin de s'en séparer, selon l'avocat de ces derniers.

Après la cour d'appel de Toulouse vendredi, ce sont les prud'hommes dans la Ville rose qui ont statué en faveur de 132 salariés et ont condamné le deuxième opérateur téléphonique français (SFR) et Teleperformance à payer entre 6.000 et 28.000 euros d'indemnités à chacun d'entre eux, soit au total

1,789 million d'euros, a annoncé à l'AFP leur avocat, Me Romain Geoffroy.

Vendredi, la cour d'appel de Toulouse avait confirmé un jugement des prud'hommes en faveur de 191 autres salariés. Elle avait condamné SFR et Teleperformance à payer entre 4.000 et 30.000 euros à chacun d'eux.

D'autres décisions prud'homales sont attendues prochainement à Lyon.

Selon l'arrêt de la cour d'appel, SFR et Teleperformance se sont rendus coupables de collusion frauduleuse quand SFR a transféré en 2007 son centre d'appel de Toulouse, avec ses salariés, à Teleperformance (et sa filiale à l'époque, Infomobile).

Selon l'arrêt, SFR et Teleperformance se sont entendus pour "éluder, sciemment et de concert, les droits et garanties des salariés". SFR s'épargnait les licenciements économiques ou les mesures de reclassement en transférant le personnel vers Teleperformance; SFR et Teleperformance savaient que les conditions moins avantageuses chez Teleperformance n'allaient guère laisser d'autre choix aux salariés que d'accepter un plan de départs volontaires, dit l'arrêt.